Nous n’ avons rien à attendre d’un débat télévisé. Par Ahmed Sahnoun.

with Pas de commentaire
263233_463703290378101_1742909140_n ·

. Juste après la proclamation provisoire des résultats du premier tour des présidentielles Mer MMM et son directeur de campagne nous proposent un débat télévisé entre les deux candidats .Ce face à face aurait eu un intérêt si les candidats étaient des nouveaux venus et que les citoyens y trouveront un moyen de les découvrir.

L’intérêt qu’ attachent les demandeurs de ce face à face n est pas dénué d arrières pensées..Primo . s’il s’git de discuter de projets ou autre programmes la question a été tranchée aux législatives et le CPR avec ses 4divisions a obtenu 4 sièges .Comparés à 86 sièges il n y’a pas photo .Secundo ce face à face suppose une égalité de statut entre les deux concurrents.Ce qui n est pas le cas malheureusement.

Me BCE avait en moins de 7mois stabilisé un pays en transes fait marcher l État dans des conditions correctes et représente dignement la Tunisie au G8 à Paris et à Washington avec OBAMA le FMI et la Banque Mondiale et organisé des élections législatives à la satisfaction de tout le monde.

Quant à Mer MMM. il a réussi en 3 ans un bilan aussi sombre que contestable. Pour peu que l’on s amuse à en dresser grossièrement les grands axes il y a de quoi rester rêveur. Au niveau de la politique étrangère nous retiendrons les bourdes les plus significatives :Rupture avec la Syrie ingérences gratuites dans les affaires d Égypte de Libye d Algérie de Corée de Russie et même du Maroc .Ensuite nous retiendrons les fréquents déplacements en Afrique en France en Italie et aux USA où nous n avons récolte que des ardoises lourdes et sans aucune retombée positive pour notre pays ou pour son rayonnement. Au niveau de la défense nationale nous retiendrons la flambée terroriste les nominations les révocations et les démissions au sein d une institution réputée par sa sagesse et sa sérénité. Au niveau de la politique interne le tableau est aussi sombre.:banalisation du terrorisme et audiences répétées aux symboles de sa mouvance extrémiste livraison dans des conditions rocambolesques du PM libyen réfugié chez nous mise à disposition des moyens de l Etat pour des objectifs qui ne servent que l’ego de leur auteur l exploitation fantaisiste de son fond de commerce »droits de l Homme »selon ses propres intérêts immédiats ;sa soumission aux dictats de la Nahdha rien que pour se maintenir à son poste.

Peut-on occulter ce bilan et dialoguer dans des conditions saines d autant plus que bilan se rapporte à une période où il disposait d un groupe parlementaire conséquent à la Constituante et au moment où son parti participait au gouvernement de la troïka. En résumé le face à face n aurait aucune justification sauf à donner à Marzouki une sorte de virginité virtuelle.

Répondre