Quelles seraient les prises de position de Zbidi face aux mauvaises graines qui essaient de s’imposer…Par Olfa Khalil

with Pas de commentaire
« Elève tes mots, pas ta voix. C’est la pluie qui fait grandir les fleurs, pas le tonnerre » Jalel Eddine Rumi

J’observe depuis quelques semaines les statuts, commentaires, actions, réactions, débats…entre des amis, des connaissances, les candidats à la présidence qui sont passés à la radio, tv et que j’ai pu rencontrer et écouter: ma conclusion après avoir focalisé et analysé leur verbal et le para verbal pour comprendre les raisons qui font que cela cela passe automatiquement par des insultes, des médisances, des cris…et de la part des candidate et de celles et ceux qui les soutiennent:
J’ai enfin compris que c’est soit un manque de confiance en soi, soit la peur de ne pas gagner ( c’est en rapport avec les égos et non une vision un projet une cause), soit une prédisposition à l’intolérance et au nom respect de l’autre et dans tous les cas cela ne me rassure pas quant au profil d’un président de la république qui devrait être,d’après mon modeste avis,assez confiant en ce qu’il est, intègre et patriote, compétent,travailloman, bienveillant car il doit être le président de tous les tunisiens quelque soit leur appartenance, à l’écoute du peuple et non seulement de ses conseillers qui peuvent filtrer les informations et surtout en perpétuelle écoute de ceux qui ne sont pas d’accord avec lui…
Pour le moment un bon nombre de ces critères réunis je ne les ai observés que chez M.Abdelkrim Zbidi, je peux être taxée de naïve (ça ne sera pas la première ni la deuxième fois) car il est gentil, il n’est pas « bien passé » lors de ses interventions publiques, on ne sait pas qui est derrière lui il est l’homme de X,Y,Z mais lors d’une rencontre récente lorsque je lui ai posé mes questions et celles et ceux qui étaient présents les leurs ( une soixantaine de personnes représentatives) j’ai eu le temps de l’écouter l’observer répondre et j’ai détecté une sincérité sans faille, il n’a éludé aucune question, il a répondu et convaincu quant aux questions relatives à sa responsabilité en tant que ministre de La Défense face à l’affaire de l’ambassade des USA, celle de Baghdadi…il a eu la modestie et l’humilité de dire je ne sais je ne peux pas, à aucun moment il n’a insulté ni dénigré les candidats maintenant il reste clairement des bémols: à quel point il va savoir et pouvoir préserver son image ( car j’ai eu la certitude qu’il est intrinsèquement honnête, droit et propre) avec tous les opportunistes que je peux comprendre (c’est comme cela qu’ils ont toujours agi et cela les a servi donc ils continuent), à quel point il sera autonome et apte à se maintenir malgré les pressions de celles et ceux qui le soutiennent et qui ne sont pas forcément dans la ligne de ses principes et valeurs, quelles seraient ses prises de position face aux mauvaises graines qui essaient de s’imposer…
Wait and see mais le temps n’est pas en notre faveur alors que peut-on faire pour être proactif-ves j’ai mon idée alors celles et ceux qui partagent mon point de vue qu’ils me contactent en inbox

Répondre