Merci Béji Caïd Essebsi, d’avoir rajeuni la Tunisie de Habib Bourguiba

with Pas de commentaire

beji mausolee

Le 14 Novembre 1987,en tant que directeur de la Revue Dialogue,hebdomadaire d’expression française de ce que j’ai toujours appelé dans mes éditoriaux le Néo-Destour-Psd, j’avais prévu, pour la page de couverture, une photo réelle du Nouveau Président (avec quelques mèches de cheveux blancs) entrain de prêter serment, à la Chambre des députés, avec en arrière plan, la photo historique de Bourguiba, présidant la première séance de la Constituante en 1956. J’avais cru bon pour le bien de la Tunisie du « Changement », de signifier une sorte de rajeunissement de la Tunisie Bourguibienne. Avant de passer la couverture au Secrétariat de la Rédaction, j’avais pris la précaution d’informer Si Hamed Karoui, alors Directeur du Parti, du contenu de la couverture. Cinq minutes, plus tard, il était dans mon bureau pour m’ordonner de supprimer la photo de Bourguiba en me disant لا…. مايحبش « Non, il n’aime pas », en parlant de Ben Ali à la troisième personne du singulier. Je m’étais contenté de la présence du buste de Bourguiba qui figurait en arrière plan de la photo de Ben Ali, posant sa main sur le Coran. Pour l’Histoire, je rappelle, en toute objectivité, que Si Rachid Sfar, nouveau Président de l’Assemblée, avait voulu enlever le buste et que Ben Ali lui avait fait signe de le laisser à sa place.
Plus tard, bien plus tard, Hamed Karoui, dira que lors de son premier rendez vous clandestin avec Hamadi Jebali, il s’était entendu avec le jeune terroriste sur un signe de reconnaissance qui est la couverture d’une revue « que personne ne lisait » a-t-il précisé, et que Jbali, tiendrait dans la main sur la route de l’Aéroport. C’était la Revue Dialogue.
Aujourd’hui, en partageant la photo de Si El Béji, publié sur sa page officielle, avec comme fond, la photo du Leader, pour l’annonce du démarrage de sa compagne aux présidentielles au Mausolée Bourguiba à Monastir, je n’ai pu retenir mon émotion.
Béji m’a fait prendre ma revanche symbolique d’intellectuel, sur Le Docteur Hamed Karoui dont la haine de Bourguiba se révélera sans limites.
Merci Monsieur le Président du véritable parti de la Tunisie historique, véritable héritier du Mouvement National de Libération, Nida Tounès. Merci Si El Béji.
Akouda le 31 Octobre 2014
Naceur Ben Cheikh

Répondre