« La montée vers Essayda » 1991.

with Pas de commentaire

Petit format, Encre de Chine colorée sur carton,coupé en quatre morceaux, recollés horizontalement dans le même ordre. Cela permet d’étager plusieurs lignes d’horizon et de « vertcaliser » la vision de l’ensemble, en transformant ce dernier en espace dit « métaphysique ».J’ai déjà publié la photo sur Facebook en datant le tableau de 1994, ensuite de 1992 et aujourd’hui en l’agrandissant, j’ai découvert qu’il était signé et daté (en bas, à droite) de 1991. Exposé, en 1992, à la Galerie Hayat à Hammamet et acquis par Mongi Gaddès. C’était une exposition collective avec Lamine Sassi. Comme cette « manière de faire » avait plu à plusieurs amateurs d’art, je m’étais interdit de continuer à en produire. Par contre, de ces petits formats, découpés et recollés horizontalement j’en avais fait une série dont quelque uns ont été acquis par l’Etat, à une exposition organisée par Med Ali Saadi à Carthage. Mais au lieu de l’encre de Chine colorée, j’avais utilisé une mixture entre peinture à l’huile et peinture à l’eau, avec des effets d’émulsion que je labourais, par la suite à l’aiguille . Et c’est ainsi que je m’étais mis à faire de la peinture à l’aiguille, grand format, avant d’aborder la manipulation numérique.

Photo de Naceur Bencheikh.

Répondre