Amina Saoudi Aït Khay, Artiste tuniso-marocaine.

with Pas de commentaire

Amina Saoudi Aït Khay est une artiste tuniso-marocaine, née à Casablanca, et installée depuis près de trente ans en Tunisie. Son père Ibrahim est né à Aït Me’yadh et passé son enfance à Aït Omghar, tous deux villages berbères des environs de Demnat, située sur les hauteurs de l’Atlas, à l’Est de Marakech. Sa mère Zineb El Qadmiri, est une figure connue des femmes marocaines résistantes politiques mais également une des  artisanes  dont parle Fatima Mernissi dans son livre intitulé les « Sindbads Marocains ». Dans la deuxème partie de cet ouvrage qu’elle intitule « Tapis et mythes: l’énigme des femmes qui tissent et des hommes qui naviguent », Mernissi écrit : Pour saisir l’importance des tisseuses de tapis au Maroc, il suffit de rappeler que Le Maroc venait en cinquième position, juste après l’Iran,l’Inde, le Pakistan et la Chine. Et Zineb Kadmiri, était une dees soldates inconnues qui ont réalisé ce miracle et fait qu’un pays dont la polulation n’avait pas encore atteint trente millions d’habitants dans les années 80, pouvait rivaliser, en matière de tapis, avec un pays colossal comme la Chine » .

Amina Saoudi  est la soeur cadette de la regrettée Naïma Saoudi, décoratrice de Cinéma connue et épouse du grand cinéaste et écrivain marocain le regretté Ahmed  ElBouanani. Le cadet de ses frère est Noureddine Saoudi, Universitaire et grande figure de la Gauche marocaine et ancien prisonnier politique. La plus jeune de ses soeurs est Samira Saoudi, l’un des noms d’architectes marocains les plus présents, particulièrement dans le Sud. Amina est également la soeur de Fouzia Saoudi, animatrice à 2M, durant les années de démarrage , actuellement responsable du Festival Gnawa d’Essaouira et mariée à Abdelfattah Belfqih, juriste connu et auteur  ou traducteur de plusieurs livres dont un dictionnaire Français-Arabe des mots Techniques couvrant les champs du droit et de la communication.

Répondre