حب التسلط على الأحرار لا يشعر به إلا العبيد

الكلمة الحرة مَعْدِنُها الحرية والحرية عنوان الكرامة والكرامةإحساس الإنسان  بما أَوْدَعَهُ فيه ربُه من توق إلى السُمُوِ إلى مقام الألوهية الذي يَسْتَخْلِفُ الُله مِنه آدمَ على الأرض. و هو مقام يَعْلُو مَنْزِلةَ الملائكةِ المقربين.
و الكلمة الحرة عندما تكون عنوانا للكرامة تحمل في طياتها قوةَ دفعٍ ربانية، لا يقدر عن صدها الظالمون و لو كانوا طغاة. Lire le reste de cet article »

Lettre à un « ami sur Facebook ».(vendredi 2 janvier 2009, 23:59)

L’anecdote que je voulais te rapporter, depuis que nous nous sommes rencontrés sur Facebook est la suivante: le « Cheikh el Islam » (le grand mufti du rite hanéfite à Tunis), traversant la Place Halfaouine, après avoir conduit la prière du vendredi à la grande Mosquée « Sa7ib Ettabi3″,a eu la malencontreuse idée de s’arrêter devant l’étalage d’un marchand de fruits et de commencer par palper quelques oranges, pour s’assurer de leur qualité avant d’en acheter quelques unes. Le marchand lui fait alors remarquer qu’il n’avait pas à toucher ses fruits de cette manière, ce à quoi le cheikh répondit qu’il allait en acheter quelques kilos. Et au marchand de lui dire : » je t’ai dit de ne pas toucher, pour le reste tu peux acheter, si tu en as envie, sinon vas te faire enc….ailleurs. Ichri men gher ma tmess ou illa imchi n….. ».Le cheikh continua son chemin sans rien acheter, mais sans rien dire non plus.Le marchand d’à côté qui l’avait entendu faire preuve de comportement indélicat à l’égard du cheikh el islam est venu le réprimander en lui faisant remarquer que la personne à laquelle il ‘adressait n’était autre que le révérend imam de la grande mosquée d’en face. Pris de remords, le marchand insolent s’est mis alors à courir après le cheikh en lui demandant pardon, en s’excusant de ne pas l’avoir reconnu. Le cheikh lui dit alors  » de quoi vais je te pardonner, à ma connaissance tu ne m’as rien fait de mal ». Mais si, rétorqua, confus, le jeune je t’avais bien dit « imchi….. » Et au cheikh de lui répondre  » et alors ? tu croyais que j’allais écouter tes conseils ! » Lire le reste de cet article »

Bas les masques! Par Ahmed Azouz.(le 27 Mars 1987)

La comédie a assez duré. Les meilleures plaisanteries sont les plus courtes. Les supercheries aussi !
Depuis plus de dix ans, une poignée de tordus de la politique, se recrutant généralement parmi les cancres de leur promotion, dans tous les domaines, de l’allure physique aux capacités intellectuelles, se sont aperçus que dans un Etat Moderne, équilibré, progressiste et réellement égalitaire, ils n’avaient qu’un rôle à jouer : celui des lanternes rouges. Lire le reste de cet article »

Ennahdha a confirmé sa vocation initiale d’organisation terroriste clandestine

Comme toute création humaine, un pouvoir, ses modalités de formation et celles qui permettent d’y accéder sont tributaires de leurs modes de production. L’économie politique n’est pas  la science qui traite de la production et partage des richesses, mais désigne l’activité politique comme activité symbolique de production et d’investissement de pouvoir, au sein de laquelle un pouvoir serait une entreprise de production d' »effet de pouvoir » . Ce dernier étant une valeur « fructifiable dans chaque décision prise par le décideur politique. Décision qui ne va pas sans prise de risques. Ces risques  sont ceux  que représentent les conséquences de décisions impopulaires que ne peuvent prendre que les hommes politiques nantis d’un capital de confiance assez important pour pouvoir en investir une portion à perte, comme font tous les entrepreneurs avisés.

Lire le reste de cet article »